Je n’ai rien et je suis tout

Je n’ai rien dans la bouche. Aucun mot de travers. Ni gomme ni cigarette. Je n’ai que mes lèvres en cœur qui sifflent un air de bienheureux. Je n’ai rien non plus sur la tête. Ni casque, ni écouteurs. Ni lunettes, ni chapeau. Rien qu’un sourire. Un sourire idiot. En fait, je n’ai rien sur moi. Rien fois trois. Rien dans les poches. Mes mains, à l’occasion. Je n’ai rien quoi, ni portemonnaie ni porte-quoique-ce-soit. Je n’ai rien non plus dans les mains. Pas de sac, pas de lendemain. Pas de téléphone, pas de dérangement. Rien que le tempo battu entre mes doigts, ou mes claquements de pas. Je ne porte rien de superflou, ni chaussures ni bijoux. Surtout pas de montre. Je n’ai pas d’heure, j’ai tout mon temps. Je n’ai pas de plan et jamais de retard, car je suis le présent. Je ne me dépêche pas et pour autant ne pêche pas. Je n’ai ni entrave ni brosse à dents. Je ne connais ni souffrance ni tracas. Je possède soi-disant tant de choses et, en même temps, je n’ai vraiment aucun avoir. Bien sûr : je ne suis pas ce que j’ai. Ce qu’il y a est sans importance. Taisons les interrogations, ce qui importe est l’être. Je suis (par)ce que je suis. Etre ou avoir – la question ne se pose même pas. Je suis l’air foisonnant et les éclairs du Soleil. La Liberté

 

Patrick Verdu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s